Cliquez sur l'image pour commander l'ouvrage

mercredi 26 décembre 2012

John Hattie préfère l'enseignement explicite aux pratiques constructivistes!


"Possibly the world’s most influential educational researcher"

Author: Deb Masters Publish Date: Monday, September 17, 2012



Dans ce clip vidéo, John Hattie recommande l'enseignement explicite plutôt que le recours aux pratiques constructivistes!


Livre

L’apprentissage visible : une synthèse de plus de 800 méta-analyses relatives à la réussite

Ce livre est l’aboutissement d’un travail d’une quinzaine d’années. Dans la préface, l’auteur relate un événement qui, malgré son côté dramatique illustre bien l’esprit de ce travail. Il s’agit de l’histoire du petit Elliott, atteint de leucémie à l’âge de 5 ans et avec lui du travail très professionnel de l’équipe médicale qui l’a accompagné : tests, analyses, thérapies, tests analyses, évaluations, ajustement de la thérapie,  information de la famille etc.  Il s’agit d’une approche scientifique, pragmatique comme celle d’une équipe médicale, dans laquelle seule compte la réalité de la réussite (la guérison dans l’exemple cité).
Afin de couper court aux critiques que ce genre d’études peut occasionner, John Hattie, en quelques lignes résume ce qu’est ce livre et ce qu’il n’est pas :
  • Ce n’est pas un livre relatant la vie en classe. C’est par contre une synthèse des effets observés dans les classes. Il s’attache plus aux effets principaux qu’aux interactions. Vous n’y trouverez donc pas de détails concernant la vie dans les classes, bien que l’auteur en ait visité beaucoup dans divers pays du monde.
  • Ce livre ne parle pas de ce sur quoi l’école n’a pas de prise comme par exemple la pauvreté, la santé, la nutrition, les conditions sociales. Non parce qu’il déconsidère ces aspects-là. Simplement, ils ne font pas partie de l’étude.
  • Ce livre ne contient pas d’études qualitatives. Seules sont concernées les études statistiques. Là non plus, il ne faut pas en déduire que l’aspect qualitatif n’est pas important.
  • Ce n’est pas un livre qui critique la recherche. Cela a été fait par ailleurs.
Il s’agissait donc de faire une synthèse de méta-analyses : 50 000 études et des millions d’élèves concernés. Néanmoins, le but n’est pas de noyer le lecteur sous un flot de données, mais de délivrer  un message, de raconter une histoire qui s’appuie sur des données mesurées et mesurables.
Ce qui en ressort est un message positif. Le propos n’est pas de critiquer les enseignants et de constater à quel point ils sont mauvais. Il s’agit simplement de mettre en évidence le besoin d’un outil pour mesurer ce qui marche le mieux dans l’enseignement, outil capable de guider vers l’excellence. L’excellence, contrairement à l’idée reçue est atteignable, sous diverses formes. Et nous devons être capables de mieux l’évaluer quand elle se produit.
John Hattie résume en quelques mots ce travail gigantesque : an explanatory story, not a « what works » recipe (une explication argumentée, non une liste de recettes de ce qui marche)