Cliquez sur l'image pour commander l'ouvrage

mardi 19 juillet 2011

EFFICACITÉ, ENSEIGNEMENT ET FORMATION À L’ENSEIGNEMENT

Thèse de doctorat présentée par 

MIREILLE CASTONGUAY (2011)

Les résultats sont plutôt troublants!!!!!!

Résumé

Depuis trente ans, de nombreux travaux indiquent que ce que fait l’enseignant influence fortement les apprentissages des élèves. Or, si l’enseignant représente un élément fondamental pour favoriser la réussite scolaire, alors il importe de le préparer du mieux possible à exercer sa profession. Mais comment offrir la meilleure formation possible aux personnes se destinant à l’enseignement ? Quels seraient les éléments à prendre en compte dans l’élaboration d’un programme de formation à l’enseignement efficace ?

Afin de répondre à cette question, nous avons adopté le cadre conceptuel de Medley (1977). Ce cadre vise à évaluer la formation offerte aux futurs enseignants en deux temps à l’aide de deux boucles, à savoir la boucle de validation et la boucle d’évaluation de programme. À l’aide de deux recension des écrits, nous avons fait le lien entre ces deux boucles et avons répondu à la question suivante: les compétences attendues dans la boucle de validation, à savoir les pratiques qui favorisent les apprentissages des élèves, sont-elles les compétences attendues dans la boucle d’évaluation, à savoir celles qu’on vise à développer à l’aide des expériences proposées au sein des programmes de formation à l’enseignement ? Autrement dit, la formation offerte aux futurs enseignants vise-t-elle à les préparer à utiliser les pratiques identifiées par la recherche comme étant les plus efficaces pour favoriser la réussite scolaire de leurs élèves ?

Nos résultats indiquent que les stratégies pédagogiques efficaces identifiées par les études menées dans le domaine de l’efficacité de l’enseignement ne sont pas proposées au sein des programmes de formation à l’enseignement. L’enseignement de type structuré et explicite, qui aide davantage les élèves à apprendre, est dévalué au sein des programmes de formation à l’enseignement au profit de stratégies de type constructiviste, moins efficaces pour favoriser les apprentissages scolaires, mais perçues comme favorables par les formateurs de maîtres. Nous concluons que les éléments à prendre en compte dans l’élaboration d’un programme de formation à l’enseignement efficace devraient correspondre aux stratégies identifiées par les recherches empiriques comme favorisant les apprentissages des élèves, à savoir des approches de type structuré et explicite.